En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Passagère

Pasazerka

Drame d'Andrzej Munk, terminé par Witod Lesiewicz, avec Aleksandra Slaska (Liza), Anna Ciepietewska (Marta), Jan Kreczmar (Walter), Marek Watczewski (Tadeusz).

  • Scénario : Andrzej Munk, Zofia Posmysz-Piasecka, d'après son roman
  • Photographie : Krzysztof Winiewicz
  • Décor : Tadeusz Wybult
  • Musique : Tadeusz Baird
  • Montage : Zofia Dwornik
  • Pays : Pologne
  • Date de sortie : 1963
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 15
  • Prix : Prix du festival de Londres 1963 ; Prix de la Critique, Cannes 1964

Résumé

Sur un bateau qui rentre en Europe, Liza, ex-surveillante S.S. à Auschwitz, croit reconnaître une ancienne détenue passée à la chambre à gaz, Marta. Des images du camp surgissent, qu'elle tente de réorganiser en deux récits : l'un est destiné à son mari, l'autre constitue une autojustification qui reste incomplète.

Commentaire

La force et la beauté de ce film ne sont pas entamées par son inachèvement (Munk est mort avant la fin du tournage, en 1961) : aux passages terminés sur le camp s'opposent de simples plans fixes sur le bateau. Les premières images, atroces et brèves, marquent le jaillissement du souvenir ; les autres, contredisant subtilement les deux commentaires de Liza, font percevoir la fausseté irrémédiable de tout récit du passé. L'analyse du rapport complexe entre bourreau et victime reste ouverte.