En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Nuit fantastique

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Comédie fantastique de Marcel L'Herbier, avec Fernand Gravey (Denis), Micheline Presle (Irène), Saturnin Fabre (Thalès), Jean Paredes (Cadet), Charles Granval (Adalbert), Michel Vitold (Boris), Marcel Levesque (Le Tellier), Bernard Blier (Lucien), Christiane Néré (Nina).

  • Scénario : Louis Chavance, Maurice Henry, Marcel L'Herbier
  • Dialogues : Henri Jeanson
  • Photographie : Pierre Montazel
  • Décor : René Moulaert
  • Musique : Maurice Thiriet
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1942
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 43
  • Prix : Grand Prix du film d'art ; Grand Prix de la critique cinématographique 1942

Résumé

Denis, un étudiant qui travaille de nuit aux Halles, rêve, quand il s'endort, d'une jeune fille en longue robe blanche. Un soir, lui apparaît Irène, qu'il suit sans savoir si c'est le rêve ou la réalité. Elle l'entraîne dans des aventures étranges, avec son père le magicien Thalès, Cadet à qui on veut la marier, Adalbert le poète aveugle, les fous de l'asile du docteur Le Tellier. Au petit matin, Irène est bien réelle et épouse Denis.

Commentaire

Hommage à Méliès (le titre de tournage était d'ailleurs le Tombeau de Méliès) et, peut-être, à l'amour-fou surréaliste, ce film constitue une des bonnes réussites de ce cinéma d'évasion apparu vers 1941-1942, avec son climat nocturne, ses inventions de scénario, des recherches visuelles et sonores proches de ce que L'Herbier affectionnait à l'époque du muet.