En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Main dans le piège

La mano en la trampa

Drame psychologique de Leopoldo Torre Nilsson, avec Elsa Daniel (Laura), Francisco Rabal (Cristobal), Maria Rosa Gallo.

  • Scénario : Beatriz Guido
  • Photographie : Alberto Etchebenere
  • Musique : Atilio Stampone, Cristobal Haffter
  • Pays : Espagne et Argentine
  • Date de sortie : 1961
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 30
  • Prix : Prix de la Critique internationale, Cannes 1961

Résumé

De retour dans la demeure familiale après un long séjour au couvent, Laura est intriguée par le fait que le premier étage est inaccessible : y est enfermé, dit-on, un être monstrueux. Poussée par la curiosité, Laura découvre stupéfaite que sa tante, soi-disant mariée à l'étranger, y vit volontairement pour échapper au déshonneur provoqué par la rupture de ses fiançailles. Bouleversée par le terrible secret et la mesquinerie familiale, Laura rencontre l'ex-fiancé de sa tante. Elle est à son tour prise au piège…

Commentaire

Plus qu'une intrigue mystérieuse, le suspense n'est pas le but recherché, ce film nous plonge dans le monde ambigu et sclérosé de la haute bourgeoisie provinciale argentine chère à la romancière et scénariste Beatriz Guido et à Leopoldo Torre Nilsson. Il nous introduit dans un univers où le réel est mêlé au rêve. La beauté des images et de l'écriture a amené nombre de critiques de l'époque à le comparer à un Buñuel ou un Antonioni.