En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Captive aux yeux clairs

The Big Sky

Western de Howard Hawks, avec Kirk Douglas (Jim), Dewey Martin (Boone), Elizabeth Threatt (Teal Eye), Arthur Hunnicutt (Zeb).

  • Scénario : Dudley Nichols, d'après A.B. Guthrie Jr.
  • Photographie : Russell Harlan
  • Décor : Darrell Silvera, William Stevens
  • Musique : Dimitri Tiomkin
  • Montage : Christian Nyby
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1952
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 02

Résumé

Pour faciliter l'achat de fourrures aux Indiens, des trappeurs qui remontent le Mississippi en bateau ont emmené avec eux la fille d'un chef afin de la rendre à sa tribu. En route, deux amis, Jim et Boone, se trouvent en rivalité pour attirer l'attention de la jeune Indienne, Teal Eye. Jim est très amoureux, mais c'est Boone qui est l'élu et doit rester à contre-cœur parmi la tribu. À moins que…

Commentaire

Fidèle à ses obsessions, Hawks décrit la rivalité de deux hommes incarnant deux attitudes devant la vie, que révèle leur rapport à une femme, d'autant plus mythique qu'étrangère. Jim, idéalisant « sa majesté la femme », ne peut que la voir s'échapper. Boone, plus pragmatique et direct, la possède, du moins le lui laisse-t-elle croire. Teal Eye préfigure, dans l'univers de la conquête de l'Ouest, la femme moderne, maîtresse du jeu. Le charme du film vient aussi de son rythme lent, contemplatif, calqué sur celui du fleuve.