En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Inconnu du Nord-Express

Strangers on a Train

Film policier d'Alfred Hitchcock, avec Farley Granger (Guy Haines), Robert Walker (Bruno Anthony), Ruth Roman (Ann), Patricia Hitchcock (Barbara).

  • Scénario : Raymond Chandler, Czenzi Ormonde, d'après le roman de Patricia Highsmith
  • Photographie : Robert Burks
  • Décor : Ted Hawortt, George James Hopkins
  • Musique : Dimitri Tiomkin
  • Montage : William H. Ziegler
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1951
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 41

Résumé

Dans un train, Bruno rencontre Guy, un champion de tennis. Il lui propose de le débarrasser de sa femme dont il veut divorcer à condition qu'il tue son père. N'ayant ainsi pas de mobile, les crimes seront parfaits. Guy ne prend pas la proposition au sérieux, mais Bruno remplit son contrat…

Commentaire

Hitchcock est un des cinéastes qui a le mieux compris l'intérêt dramatique de l'idée du double, qu'il traita sous de multiples aspects. Ici, il s'agit de doubles mentaux, Bruno étant évidemment une projection de l'inconscient de Guy. Si le casting, peu homogène, ne donne pas tout son suc à cet échange de personnalités, la mise en scène le magnifie par une géométrisation constante de l'espace (les rails, la partie de tennis, les manèges) et la création de deux temps parallèles : celui de Guy jouant au tennis et celui de Bruno allant au Luna Park compromettre Guy, qui se désynchronisent dramatiquement – Guy perdant un set (et du temps), Bruno perdant le briquet (et du temps aussi) – avant que les deux temps ne se confondent dans l'espace unique du parc, s'immobilisant dans l'attente de la nuit qui permettra d'agir.