En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

l'Hirondelle et la Mésange

Comédie dramatique d'André Antoine, avec Pierre Alcover (Michel), Maylianes (Griet), Louis Ravet (Pierre Van Grout), Georges Denola (le diamantaire), Maguy Deliac (Marthe).

  • Scénario : André Antoine, Gustave Grillet
  • Photographie : René Guychard
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1922
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 300 m (environ 1 h 25)

Résumé

Un couple de bateliers qui vit paisiblement sur une péniche prend un aide. Peu à peu, la femme lui devient hostile, mais le mari, bonhomme, arrondit les angles. La femme s'aperçoit que son hostilité n'est qu'une passion déguisée, mais elle ne veut pas céder aux avances de l'aide. Le mari s'apercevant de la chose devient comme fou. Lors d'un combat nocturne sur la péniche, il noie son rival en le maintenant sous l'eau avec une longue perche.

Commentaire

Le film d'Antoine rompait avec les conventions scéniques du cinéma français et s'évadait dans le plein air qu'une caméra attentive et contemplative restituait avec ferveur. Le drame humain alternait des scènes naturalistes aux discrètes notations psychologiques et des scènes plus dramatiques au jeu toujours aussi finement allusif. Mais Antoine ne parvenait pas vraiment à se servir du lieu clos de la péniche et de l'environnement naturel comme d'un vecteur essentiel du drame, et son film était davantage le montage parallèle d'un drame humain et d'une ballade paysagiste plutôt illustrative, qu'un tout organiquement lié où chaque élément multipliait l'impact des autres.

Le film, inédit, fut retrouvé sous forme de négatif et remonté par Henri Colpi en 1982. Sa durée actuelle, avec une cadence de projection de 18 im./s, est de 1 h 18.