En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Traquenard

Party Girl

Drame de Nicholas Ray, avec Robert Taylor (Thomas Farrell), Cyd Charisse (Vicki Gaye), Lee J. Cobb (Rico Angelo), John Ireland (Louis Canetto), Kent Smith (Jeffrey Stewart), Corey Allen (Cookie), David Opatoshu (Lou Forbes).

  • Scénario : George Wells, d'après le roman de Leo Katcher
  • Photographie : Robert Bronner
  • Décor : William A. Horning, Randall Duell, Henry Grace, Richard Pefferle
  • Musique : Jeff Alexander
  • Montage : John Mc Sweeny
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1958
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 38

Résumé

Avocat du gangster Rico, son ami d'enfance Farrell découvre à la fois l'amour, en la personne de la danseuse Vicki, et les limites de sa compromission morale (symbolisée par une blessure qui l'a laissé infirme et qu'il croyait inguérissable). En s'élevant contre les agissements de Rico et contre les excès d'un adolescent suicidaire que Rico a cru pouvoir manipuler, il mettra en danger sa liberté, puis la vie de sa compagne.

Commentaire

Ce thriller situé dans les années 1930 a tout du mélodrame naïf. Malgré l'insuffisance de Cyd Charisse en tant qu'actrice, Ray le transforme en un magnifique poème visuel (avec retour obsessionnel d'une dominante rouge et or) sur la fragilité de la beauté (Vicki risque d'être vitriolée) et sur l'impossibilité d'échapper à la violence généralisée sans lutter à un moment contre elle, même s'il s'agit d'une lutte ambiguë. Les morts passent à travers les vitres, les apparences sont démasquées dans une ambiance de crépuscule à peu près permanent (à l'exception, significative, d'une « échappée » en Europe) : à juste titre, l'un des films les plus célèbres de Ray.