En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Train de nuit

Pociag

Chronique de Jerzy Kawalerowicz, avec Lucyna Winnicka, Leon Niemczyk, Teresa Szmigielowna, Zbigniew Cybulski, H. Dabrowska, I. Machowski, R. Giowacki, A. Sewaruk, Z. Zintel, M. Gazda.

  • Scénario : Jerzy Lutowski, Jerzy Kawalerowicz
  • Photographie : Jan Laskowski
  • Décor : Ryszard Potocki
  • Musique : Andrzej Trzaskowski, d'après les motifs de la chanson Moon Rays d'Artie Shaw
  • Montage : Wieslawa Otocka
  • Pays : Pologne
  • Date de sortie : 1959
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 50

Résumé

À la tombée de la nuit, un express quitte Varsovie et roule en direction de la mer Baltique. Par erreur, une jeune femme partage le même compartiment-couchettes qu'un homme silencieux, retranché derrière d'épaisses lunettes noires. Le train s'arrête dans une petite gare : des policiers montent à la recherche d'un meurtrier. Les soupçons se portent sur le mystérieux voyageur tandis que le criminel tire le signal d'alarme et s'enfuit. Une chasse à l'homme s'organise : un passager le rattrape et le livre à la police. Le train redémarre. Étrangers l'un à l'autre, les deux occupants du compartiment s'épient et se parlent. Une éphémère intimité les rapproche. Au terminus, chacun reprend sa vie.

Commentaire

Dans le microcosme d'un train de nuit et sous le faux-semblant d'une intrigue policière, Jerzy Kawalerowicz observe les relations et les problèmes d'individus perdus dans un groupe. Avec un sens aigu du détail et de la nuance, il restitue l'atmosphère d'un voyage de nuit avec sa part d'excitation et d'imprévu et le sentiment d'inachevé que laissent au cœur de brèves rencontres. La transformation des passagers en une meute à la poursuite d'un homme – fût-il un assassin – donne au film un ton grave et décapant.