En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sciuscià

Sciuscià

Drame de Vittorio De Sica, avec Franco Interlenghi (Pascuale), Rinaldo Smordoni (Giuseppe), Aniello Mele (Raffaele), Enrico De Silva (Giorgio).

  • Scénario : Sergio Amidei, Adolpho Franci, Cesare Zavattini, Vittorio De Sica
  • Photographie : Elio Paccara, Anchise Brizzi
  • Décor : Ivo Battelli
  • Musique : Alessandro Cicognini
  • Montage : Nicoló Lazzari
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1946
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 35
  • Prix : Oscar du meilleur film étranger 1947

Résumé

Rome, 1945. La guerre est finie, mais pas la misère. Deux gosses, deux amis, se retrouvent dans une prison pour mineurs. La vie qui leur est faite est dure. Ils résistent difficilement aux effets conjugués de la promiscuité, de leur naïveté et du cynisme des geôliers. Ils rêvaient, alors qu'ils effectuaient des actes de truanderie vénielle, d'acheter un cheval. C'était presque fait, mais le destin s'est interposé. Brouillés sur un malentendu, traîtres malgré eux, les deux enfants perdus finiront par s'affronter à mort.

Commentaire

C'est une « tranche de vie » si l'on veut (l'un des chefs-d'œuvre reconnus de l'école « néoréaliste » italienne), mais c'est aussi – surtout – une fable poignante, presque une allégorie, sur le goût de la pureté et du dépassement contrarié par le cynisme et la cruauté du monde. Film social assurément, l'Italie de l'immédiat après-guerre est décrite sans concession, mais, dans le même temps, poème lyrique et symbolique (l'inaccessible cheval blanc) qui a bouleversé le monde entier.