En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Sayat nova (couleur de la grenade)

Cvet granata

Essai de Sergueï Paradjanov, avec Sofiko Tchiaoureli (le poète jeune, sa bien-aimée, la nonne, l'Ange de la Résurrection, le mime), Melkop Alekian (le poète enfant), Vilien Galestian (le poète au couvent), Gueorgui Guevvetchkei (le poète vieux), Onik Minassian (le prince).

  • Scénario : Sergueï Paradjanov
  • Photographie : Souren Chakhabazian
  • Décor : Stepan Adranikian
  • Musique : Tigran Mansourian
  • Montage : Serguei Youtkevitch
  • Pays : U.R.S.S. (Arménie)
  • Date de sortie : 1969
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 13

Résumé

La vie de Sayat Nova, poète arménien du xviiie siècle, en huit chapitres : I : L'enfance du poète. II : La jeunesse du poète. III : Le poète à la cour du prince / Prière avant la chasse. IV : Le poète se retire au monastère / Le sacrifice / La mort du katholikos. V : Le songe du poète / Le poète retourne à son enfance et pleure la mort de ses parents. VI : La vieillesse du poète / Il quitte le monastère. VII : Rencontre avec l'Ange de la Résurrection / Le poète enterre son amour. VIII : La mort du poète / Il meurt, mais sa poésie est immortelle.

Commentaire

La beauté extraordinaire des images, dans lesquelles le visuel est toujours en contrepoint de l'imaginaire, et le rythme très lent du film, presque muet, fascinent irrésistiblement le spectateur, même s'il ne dispose pas de toutes les références culturelles arméniennes et russes qui sous-tendent l'œuvre. Une grande profondeur.

Mal reçu par les autorités, le film est raccourci et remonté pour ressortir en Union soviétique, sous le titre Couleur de la grenade, en 1971