En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Répulsion

Repulsion

Film d'épouvante de Roman Polanski, avec Catherine Deneuve (Caroline), Ian Hendry (Michel), Yvonne Furneaux (Hélène), John Fraser (Colin).

  • Scénario : Roman Polanski, Gérard Brach
  • Photographie : Gilbert Taylor
  • Décor : Seamus Flammery
  • Musique : Chico Hamilton
  • Montage : Alastair McIntyre
  • Pays : Grande-Bretagne
  • Date de sortie : 1965
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 45

Résumé

Hélène part en vacances avec son fiancé, laissant l'appartement à Caroline, sa sœur. Après un incident dans le salon de beauté où elle travaille, celle-ci s'enferme peu à peu dans l'appartement où elle est victime d'agressions imaginaires et de visions terrifiantes. Elle tue un jeune homme qui s'intéresse à elle, et son propriétaire.

Commentaire

Un grand film obsessionnel qui traque, avec un attachement presque sadique, les symptômes de la folie sur le visage atone et d'autant plus révélateur de Catherine Deneuve. Dans les extérieurs, la caméra ne la quitte pas, tenue à la main comme dans un reportage « Nouvelle Vague », créant une attente qui touche à la fascination et qui n'aboutit que dans les scènes d'appartement. Là, la mise en scène enferme l'héroïne dans une topographie étouffante, que la caméra décrit cliniquement. Des fissures et des fractures subites rythment la progression du film, visualisant l'état mental de Caroline. Polanski y reste dans un entre-deux fantastique, mais par la répétition de scènes traumatiques (le viol répétitif) semble indiquer que le film est une projection imaginaire de la folie de Caroline, dont la terrifiante intensité n'a jamais été égalée.