En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Racines

Raices

Comédie dramatique de Benito Alazraki, avec Beatriz Flores (Marina) et Juan de la Cruz (Esteban) (I), Olympia Alazraki (Jane) et Juan Hernandez (Mariano) (II), Miguel Angel Negron (le borgne) (III), Alicia del Lago (Xanath) et Carlos Robles Gil (Éric) (IV).

  • Scénario : Carlos Velo, Benito Alazraki, Manuel Barbachano Ponce, Maria Elena Lajo, J. M. Garcia Ascot, Fernando Espejo, d'après des récits de F.R. Gonzalez
  • Photographie : Walter Reuter (I, III, IV), Hans Beimler (II)
  • Musique : Guillermo Noriega (I), Rodolfo Halfter (II), Blas Galindo (III), Pablo L. Moncayo (IV)
  • Pays : Mexique
  • Date de sortie : 1954
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 20
  • Prix : Prix de la critique, Cannes 1955

Résumé

Quatre histoires ayant pour héros les Indiens du Mexique, « racines d'un pays qui germe » :

i. les Vaches (la vie misérable d'un jeune couple d'Indiens) ;

ii. le Filleul (une étudiante américaine adopte un petit Indien) ;

iii. le Borgne (en jouant, un enfant borgne a son œil valide crevé par ses camarades) ;

iv. la Pouliche (un archéologue tente de violer une Indienne).

Commentaire

« En quatre volets, un déchirant portrait du Mexique contemporain » (Georges Sadoul). L'humour et la cruauté interfèrent, comme dans Los olvidados de Buñuel. Il s'agit, à tous égards, d'une œuvre collective, coordonnée par le producteur Manuel Barbachano Ponce, l'un des piliers du cinéma mexicain.