En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pâques sanglantes

Non c'è pace tra gli ulivi

Drame de Giuseppe De Santis, avec Raf Vallone (Francesco Dominici), Lucia Bosè (Lucia Silvestri), Folco Lulli (Agostino Bonfiglio), Maria Grazia Francia (Maria Grazia Dominici), Dante Maggio (Capuano).

  • Scénario : Libero De Libero, Carlo Lizzani, Giuseppe De Santis, Gianni Puccini
  • Photographie : Piero Portalupi
  • Décor : Carlo Egidi
  • Musique : Goffredo Petrassi
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1950
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 40

Résumé

En 1945, Francesco, démobilisé, trouve sa famille dans le dénuement, le troupeau ayant été volé par le voisin Bonfiglio. Celui-ci, devenu important, se fiance à Lucia malgré l'amour qui la lie à Francesco. Ce dernier reprend ses moutons, mais Bonfiglio le fait condamner à l'aide de faux témoignages obtenus sous la menace. Francesco s'évade, enlève Lucia, puis, grâce au soutien des bergers, traque Bonfiglio et parvient à prouver son innocence.

Commentaire

De Santis tenait depuis longtemps à tourner un film sur les problèmes agricoles de l'Italie et de sa région natale, la Ciociaria. Avec sa photo précise jusqu'à l'abstraction, des poses volontairement théâtrales, le film ne manque pas de qualités esthétiques. Mais il s'éloigne du néoréalisme, puisqu'il veut non pas constater le réel, mais l'expliquer, allant, dans la séquence finale, jusqu'au discours de propagande à la gloire de la solidarité de classe.