En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Prima della rivoluzione

Prima della rivoluzione

Chronique de Bernardo Bertolucci, avec Adriana Asti (Gina), Francesco Barilli (le garçon), Morando Morandini (l'enseignant), Alain Midgette (Agostino).

  • Scénario : Bernardo Bertolucci, Gianni Amico
  • Photographie : Aldo Scavarda
  • Musique : Gino Paoli, Ennio Morricone, Gato Barbieri
  • Montage : Roberto Perpignani
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1964
  • Son : NB et Couleurs
  • Durée : 1 h 55

Résumé

À Parme, à l'époque contemporaine. Un jeune bourgeois très cultivé, attiré par le communisme, rompt avec sa fiancée, découvre qu'il est épris de sa très jeune tante mais ne peut dominer cette situation et finit par épouser sa fiancée.

Commentaire

Sorti en France quatre ans après une première confidentielle à Cannes et un succès d'estime en Italie, le film fut alors acclamé pour ce qu'il est : le coup d'éclat d'un débutant génial. Cette sortie ambiguë de l'adolescence du héros se réfère ouvertement à Stendhal (séquence de la Chartreuse, la seule en couleurs, qui est aussi une réflexion sur le pouvoir du cinéma) mais le film n'est psychologique que dans son principe. Ce qui importe ici, c'est le lyrisme d'une extraordinaire sensibilité (d'intellectuel) qui porte un regard de nature ontologique sur la vérité des êtres et des choses. Références, citations, voire virtuosité formelle, sont entraînées dans une lumière dont Bertolucci ne s'est depuis distancié parfois que pour s'y ressourcer.