En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ouragan sur le Caine

The Caine Mutiny

Drame psychologique d'Edward Dmytryk, avec Humphrey Bogart (le capitaine Queeg), José Ferrer (le lieutenant Barney Greenwald), Van Johnson (le lieutenant Steve Maryk), Fred MacMurray (le lieutenant Tom Keefer), May Wynn (May).

  • Scénario : Stanley Roberts, d'après le roman de Herman Wouk
  • Photographie : Franz Planer
  • Décor : Rudolph Sternard
  • Musique : Max Steiner
  • Montage : William Lyon
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1954
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 05

Résumé

La vie quotidienne, sur le destroyer Caine, est pleine de rivalités, de malaise, de jalousies… surtout avec un capitaine comme Queeg, qui montre des signes inquiétants de nervosité et même de paranoïa. Au cours d'un typhon, Queeg perd tout contrôle et se trouve relevé de ses fonctions. Le procès qui s'ensuit révèle les conflits régnant au sein de l'équipage ainsi que le dérangement mental de Queeg, ce qui conduit à acquitter les mutins.

Commentaire

Adapté d'un best-seller, ce récit d'un « cas de conscience », prétexte à des scènes de procès et d'intrigues corporatives comme les aime le cinéma américain, laisse un souvenir surtout par deux ou trois portraits d'officiers, dont celui offert par un Humphrey Bogart très crédible dans la névrose. Célèbres sont restés les détails « absurdes » et maniaques de son comportement : le drame qu'il fait sur le bateau pour le vol d'une portion de fraises, et les billes d'acier que dans ses moments de « dérapage » il roule fébrilement entre ses doigts.