En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ombres en plein jour

Mahiru no ankoku

Drame de Tadashi Imai, avec Kojirō Kusanagi (Kojima), Teruo Matsuyama, Noburu Yano, Masatsugu Makika, Hiroshi Kobayashi, Yoshi Kato, Sachiko Hidari.

  • Scénario : Shinobu Hashimoto, d'après le roman de Hiroshi Masaki le Juge
  • Photographie : Shunichirō Nakao
  • Décor : Kazuo Kubo
  • Musique : Akira Ifukube
  • Pays : Japon
  • Date de sortie : 1956
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 2 h 02

Résumé

En janvier 1951, dans un petit village de pêcheurs, un vieux couple est assassiné et volé. Arrêté et brutalement interrogé, Kojima finit par avouer sa culpabilité mais aussi tout ce que la police exige de lui, à savoir qu'il aurait eu des complices, dont Uemura qui, brutalisé lui aussi, avoue qu'il est le meurtrier. Malgré la plaidoirie d'un courageux avocat, Uemura est condamné à mort et Kojima à la prison à perpétuité. Ils font appel.

Commentaire

Le film retrace un fait divers qui fit grand bruit parce qu'il mettait en cause les méthodes d'interrogatoire de la police. Quand il fut tourné, l'affaire était encore en appel devant la Haute Cour (celle-ci devait relaxer tous les inculpés en 1968) et les auteurs présentaient leur propre version du crime. Le récit, très rapide et très incisif, est construit sur une série de flash-back subjectifs qui visualisent les points de vue de Kojima et de l'avocat.