En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ninotchka

Ninotchka

Comédie d'Ernst Lubitsch, avec Greta Garbo (Ninotchka), Melvyn Douglas (le comte Léon d'Agout), Ina Claire (la grande-duchesse Swana), Bela Lugosi (Razinin), Sig Rumann (Iranoff), Felix Bressart (Buljanoff), Alexander Granach (Kopalski).

  • Scénario : Charles Brackett, Billy Wilder, Walter Reisch, d'après un sujet de Melchior Lengyel
  • Photographie : William Daniels
  • Décor : Cedric Gibbons, Randall Duell, Edwin B. Willis
  • Musique : Werner Heymann
  • Montage : Gene Ruggerio
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1939
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 50

Résumé

Trois émissaires soviétiques s'habituent un peu trop aux charmes bourgeois de la vie parisienne. Le Kremlin envoie la rigide et impitoyable Nina Yakushova mettre fin à leurs manigances, mais c'est sans compter avec Léon d'Agout qui, de symbole de la décadence, devient l'homme idéal pour la commissaire Ninotchka. Le retour à Moscou est des plus sinistres, mais Ninotchka peut compter sur trois de ses amis qui font parler d'eux… à Constantinople.

Commentaire

Il fut de bon ton, jadis, de crier à l'anticommunisme primaire, mais nul ne résiste longtemps à ce fastueux cocktail Lubitsch concocté par le trio Brackett-Wilder-Reisch et transcendé par une Greta Garbo très en forme (''Garbo rit'', claironnait la publicité). Le mérite en revient plus encore à cette inoubliable troïka qui découvre dans les palaces les bienfaits du capitalisme et restera dans les mémoires le parfait symbole de la jobardise russe.

Voir aussi la Belle de Moscou.