En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Journal intime

Cronaca familiare

Drame de Valerio Zurlini, avec Marcello Mastroianni (Enrico), Jacques Perrin (Ferruccio), Sylvie (la grand-mère), Valeria Ciangottini.

  • Scénario : Valerio Zurlini, Mario Missiroli, d'après le roman de Vasco Pratolini
  • Photographie : Giuseppe Rotunno
  • Décor : Flavio Mogherini
  • Musique : Goffredo Petrassi
  • Montage : Mario Serandrei
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1962
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 28
  • Prix : Lion d'or, Venise 1962

Résumé

Enrico et Ferruccio, deux frères, ont été séparés dans leur enfance. Enrico a grandi dans une famille pauvre et a du mal à se faire une place dans la vie sociale, d'autant qu'il est tuberculeux, tandis que Ferruccio a passé une enfance aisée. Enrico guérit et devient journaliste quand Ferruccio est atteint d'un mal incurable. Ils partageront les derniers instants de leur grand-mère.

Commentaire

Un film d'une grande émotion par un cinéaste mal connu qui a réalisé des films aussi beaux qu'Été violent, la Fille à la valise et le Professeur. Zurlini est inégalable quand il s'agit de suggérer la naissance d'un sentiment amoureux entre deux êtres. C'est presque le cas ici, bien qu'il s'agisse de la relation difficile de deux frères qu'un même désespoir existentiel rapproche et qui se comprennent trop bien pour ne pas se fuir. Zurlini filme cette pathétique histoire en longs plans-séquences très composés, magnifiés par la photo de Rotunno, qui fait passer « le lait des tendresses humaines » avec ses jaunes pâles ou ocres et ses contre-jours pudiques.