En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Goupi Mains Rouges

Drame de Jacques Becker, avec Fernand Ledoux (Goupi Mains Rouges), Robert Le Vigan (Goupi Tonkin), Georges Rollin (Goupi Monsieur), Blanchette Brunoy (Goupi Muguet), René Genin (Goupi Dicton), Marcel Peres (Eusèbe).

  • Scénario : Pierre Véry
  • Photographie : Pierre Montazel
  • Décor : Pierre Marquet
  • Musique : Jean Alfaro
  • Montage : Marguerite Renoir
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1943
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 40

Résumé

Dans un village charentais vivent quatre générations de Goupi, qui ne s'entendent pas toujours très bien, mais lavent leur linge sale en famille. On trouve un soir le pépé mort, et c'est le drame car lui seul connaissait la place d'un magot qu'on se transmet de génération en génération. Qui a fait le coup ?

Commentaire

Becker s'imposa avec ce deuxième film comme un cinéaste de premier ordre. L'intrigue, qui pourrait être trop ingénieuse avec ses flash-back et ses ellipses, est constamment mise en abîme par une mise en scène fluide, d'une rigueur impressionnante et par une distribution magique, d'une homogénéité parfaite. Le milieu paysan est montré avec une exactitude presque vériste. Le sujet, qui exalte par certains aspects la communauté paysanne, pourrait être pétainiste avec son côté « retour à la terre », si la description n'était féroce et critique.