En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dupont Lajoie

Drame d'Yves Boisset, avec Jean Carmet (Georges Lajoie), Pierre Tornade (Colin), Jean Bouise (l'inspecteur Boular), Michel Peyrelon (Schumacher), Victor Lanoux (le costaud), Ginette Garcin (Ginette Lajoie), Jean-Pierre Marielle (Léo Tartaffione), Isabelle Huppert (Brigitte Colin), Jacques Villeret (Gérald).

  • Scénario : Jean-Pierre Bastid, Michel Martens, Yves Boisset, Jean Curtelin
  • Photographie : Jacques Loiseleux
  • Décor : Jacques d'Ovidia
  • Musique : Vladimir Cosma
  • Montage : Albert Jurgenson
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1975
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 43

Résumé

Le cafetier Georges Lajoie passe ses vacances sur la Côte, dans un camping où il retrouve chaque été les Colin et les Schumacher. La proximité d'un chantier où travaillent des immigrés attise la xénophobie du petit groupe. Un après-midi, pris de boisson, Lajoie tente d'abuser de la jeune Brigitte Colin et lui brise la nuque. Pour détourner les soupçons, il participe à une expédition punitive contre le camp des ouvriers, qui s'achève en lynchage.

Commentaire

Vigoureuse charge antiraciste Dupont Lajoie n'hésite pas à appeler un chat un chat. Le trait satirique est celui de la caricature. Les « Français moyens » ne sont évidemment pas flattés : Michel Peyrelon ou Victor Lanoux croquent des portraits saisissants et surtout Jean Carmet, habituellement sympathique, est très convaincant dans le rôle du méchant, sournois à souhait.