En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Docteur Folamour

Doctor Strangelove (or, How I Learned to Stop Worrying and Love the Bomb)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des films ».

Comédie satirique de Stanley Kubrick, avec Peter Sellers (Mandrake, Muffley, Folamour), George C. Scott (Turgidson), Sterling Hayden (Ripper), Keenan Wynn, Slim Pickens.

  • Scénario : Stanley Kubrick, Terry Southern, Peter George d'après son roman Alerte rouge
  • Photographie : Gilbert Taylor
  • Décor : Ken Adam
  • Musique : Laurie Johnson
  • Pays : Grande-Bretagne
  • Date de sortie : 1963
  • Durée : 1 h 33

Résumé

Devenu fou, le général américain Ripper décide de son propre chef d'envoyer des avions nucléaires bombarder l'U.R.S.S. Le président des États-Unis tentera de neutraliser l'opération, mais un avion larguera sa bombe, déclenchant une apocalyptique réaction en chaîne.

Commentaire

Ce film, après de grandes réussites, est le premier où le génie de Kubrick s'affirme totalement et entame une série ininterrompue de chefs-d'œuvre. L'humour ravageur et burlesque qui le caractérise, et qui a pu choquer, est celui d'un désespoir dépassé par l'horreur. L'amour dont il est question dans le titre est ici amour irrationnel de la mort : le pilote du bombardier, à cheval sur la bombe, tombe avec elle en agitant son chapeau texan et en hurlant de joie comme à un rodéo ; sa mort sera aussi celle de ses ennemis. La fin du monde qu'annonce le docteur Folamour, paralysé depuis la dernière guerre, l'exalte tellement qu'il se remet à marcher. Création hors pair de Peter Sellers dans un triple rôle.