En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dillinger est mort

Dillinger è morto

Comédie dramatique de Marco Ferreri, avec Michel Piccoli (Glauco), Anita Pallenberg (son épouse), Annie Girardot (la femme de chambre), Carole André (la femme du bateau).

  • Scénario : Marco Ferreri, Sergio Bazzini
  • Photographie : Mario Vulpiani
  • Décor : Nicola Tamburro
  • Musique : Teo Usuelli
  • Montage : Mirella Mencio
  • Pays : Italie
  • Date de sortie : 1969
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 35

Résumé

Glauco, un dessinateur industriel, rentre chez lui à l'heure du dîner et trouve sa femme au lit avec une migraine. Il va à la cuisine, prend un livre de recettes et prépare son repas. En s'affairant dans la pièce, il trouve un paquet : un vieux pistolet enveloppé dans un journal qui raconte l'histoire du gangster Dillinger. Glauco démonte l'arme, regarde la télé, écoute la radio, puis monte coucher avec la femme de chambre. Il retourne chercher le pistolet et abat sa femme avant de se rendre en voiture sur la côte et de s'engager comme cuisinier sur un bateau naviguant vers Tahiti.

Commentaire

Film marquant de la contre-culture italienne, il fut salué par la critique contestataire et par les cinéastes engagés de l'époque, dont Godard. Malgré les signes programmés à l'œuvre dans cette allégorie sociale (femme de chambre/épouse, col blanc/gangster, foyer/Tahiti…), la mise en scène de Ferreri, qui ne s'éloigne jamais trop du burlesque, arrive à sauver le sujet de la lourdeur. Les trois comédiens y sont pour beaucoup.