En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

De la veine à revendre

Zezowate szczeście

Comédie dramatique d'Andrzej Munk, avec Bogumił Kobieła (Jan Piszczyk), Maria Ciesielska, Barbara Kwiathokwska.

  • Scénario : Jerzy Stawiński
  • Photographie : Jerzy Lipman, Krzysztof Winiewicz
  • Décor : Jan Grandys
  • Musique : Jan Krentz
  • Pays : Pologne
  • Date de sortie : 1960
  • Durée : 2 h
  • Prix : Mention d'honneur, Edimbourg 1960

Résumé

Dans la Pologne des colonels, Piszczyk additionne les bourdes. La poudre à éternuer d'un copain brise son avancement chez les scouts. Son nez lui vaut les brutalités des manifestants antisémites. À la suite d'une fanfaronnade, il est fait prisonnier de guerre et il mystifie tout le monde. Plus tard, sa bêtise fait merveille dans la bureaucratie stalinienne.

Commentaire

Cette « comédie triste » ou ce « drame gai », comme disait Munk, est prétexte à une féroce critique du récent passé polonais. Les situations burlesques défilent au rythme endiablé des meilleurs comiques du muet. Si le jeu de Bogumil Kobiela évoque celui de Harry Langdon, l'humour corrosif du film n'appartient qu'à Munk.