En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

De battre mon cœur s'est arrêté

Comédie dramatique de Jacques Audiard, avec Romain Duris (Tom), Niels Arestrup (Robert), Lin-Dan Pham (Miao-Lin), Aure Atika (Aline).

  • Scénario : J. Audiard, Tonino Benacquista
  • Photographie : Stéphane Fontaine
  • Décor : François Emmanuelli
  • Musique : Alexandre Desplat
  • Montage : Juliette Welfling
  • Pays : France
  • Date de sortie : 2005
  • Son : Couleurs
  • Durée : 1 h 47

Résumé

Tom est un voyou de l’immobilier efficace : il n’a pas son pareil pour virer des squatters sans papiers et amener à résipiscence les mauvais payeurs. Déterminé et sans états d’âme, il n’éprouve aucun scrupule à employer la dose de brutalité nécessaire pour arriver au résultat recherché. Cela lui permet de bien gagner sa vie sans passer trop de temps à travailler. Seulement voilà : dans ce malfrat en col blanc il y a un pianiste rentré qui sommeille et entre deux interventions musclées la petite frappe va se remettre au piano, ce qui va pas mal perturber son existence.

Commentaire

Le personnage du voyou pianiste peut paraître outrageusement paradoxal mais, après tout, Hitler n’était-il pas mélomane, peintre rentré de surcroît ? Quoi qu’il en soit, Jacques Audiard tire magnifiquement parti de ce personnage dont il finit par rendre l’ambivalence attachante tout en nous faisant vivre un vrai bon moment de cinéma avec des personnages secondaires qui sonnent vrai, un arrière-plan sociologique crédible, des situations fortes ou émouvantes, un rythme constamment tendu, sans temps mort ni complaisance.