En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Cote 465

Men in War

Film de guerre d'Anthony Mann, avec Robert Ryan (Mark Benson), Aldo Ray (Sgt Montana), Robert Keith (le colonel), Philip Pine (Riordan), Nehemiah Persoff (Lewis), James Edwards (Killian).

  • Scénario : Philip Yordan, d'après le roman de Van Praag Day Without End
  • Photographie : Ernest Haller
  • Décor : Frank Sylos
  • Musique : Elmer Bernstein
  • Montage : Richard C. Meyer
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1957
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 44

Résumé

1950, en Corée. Une section encerclée par l'ennemi doit rejoindre la cote 465, une colline supposée restée aux mains des Américains. La marche est difficile face à un adversaire invisible. La section est rejointe par une jeep, bien utile, avec à son bord un sergent qui convoie un officier paralysé. Malgré les dangers, le conflit entre les deux groupes s'exacerbe, jusqu'à l'arrivée devant la colline. Les hommes découvrent qu'elle est tenue par des Coréens et s'unissent finalement pour l'assaut.

Commentaire

Anthony Mann est surtout connu pour une série de magnifiques westerns, mais il a réussi là un admirable film sur la guerre. Les personnages autour desquels s'articule l'action sont impressionnants, en particulier le sergent chargé de l'officier paralysé, figure hallucinante d'un militarisme forcené. Le sentiment d'un espace clos, encore plus étouffant que dangereux, accroît la tension due aux événements et donne à chaque détail – images, mais sons aussi – une intensité rare. L'approche de la colline rend ainsi de façon insoutenable l'horreur de la guerre : envoi en éclaireur d'un prisonnier coréen tout de suite abattu, puis exécution immédiate par le sergent de trois soldats apparemment américains qui se révèlent être des Coréens déguisés en G.I. C'est un film fort.