En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Baisers volés

Comédie de François Truffaut, avec Jean-Pierre Léaud (Antoine Doinel), Claude Jade (Christine Darbon), Delphine Seyrig (Fabienne Tabard), Daniel Ceccaldi (le père de Christine), Michel Lonsdale (M. Tabard), Harry-Max (M. Henri).

  • Scénario : François Truffaut, Claude de Givray, Bernard Revon
  • Photographie : Denys Clerval
  • Musique : Antoine Duhamel
  • Montage : Agnès Guillemot
  • Pays : France
  • Date de sortie : 1968
  • Son : couleurs
  • Durée : 1 h 30
  • Prix : Prix Louis-Delluc 1968

Résumé

Rentré du service militaire, Antoine Doinel trouve, grâce au père de sa fiancée Christine, un emploi de veilleur de nuit dans un hôtel. Licencié, il est engagé comme apprenti-détective à l'agence Blady. Envoyé en mission spéciale chez le marchand de chaussures Tabard, qui veut savoir pourquoi tout le monde le déteste, il tombe amoureux de sa femme. Celle-ci se donne à lui à condition qu'il ne cherche pas à la revoir…

Commentaire

« Suite » des aventures d'Antoine Doinel qui débutèrent dans les 400 Coups, ce film léger, tour à tour drôle et grave, mais toujours émouvant, est un des meilleurs de François Truffaut, qui s'est projeté dans le personnage incarné avec un charme lunaire par Jean-Pierre Léaud. Avec la saveur des croquis de caractère, l'originalité des dialogues, la peinture nostalgique de Paris pendant l'hiver 1967-1968, et la chanson de Charles Trénet qui donne le ton, c'est un vrai régal !