En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arsenic et vieilles dentelles

Arsenic and Old Lace

Comédie de Frank Capra, avec Cary Grant (Mortimer Brewster), Raymond Massey (Johnathan Brewster), Peter Lorre (Dr Einstein), Josephine Hull (Abby Brewster), Jean Adair (Martha Brewster), Edward Everett Horton (Mr Witherspoon), Priscilla Lane (Elaine Harper), John Alexander (”Teddy Roosevelt“ Brewster), Garry Owen (le chauffeur de taxi).

  • Scénario : Julius J. Epstein et Philip G. Epstein, d'après la pièce de Joseph Kesselring
  • Photographie : Sol Polito
  • Musique : Max Steiner
  • Montage : Daniel Mandell
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1944 (1941)
  • Son : noir et blanc
  • Durée : 1 h 58

Résumé

Les deux tantes de Mortimer abrègent les souffrances de vieux messieurs en leur administrant un breuvage savamment empoisonné. Leur neveu affolé découvre aussi ses cousins : l'un se prend pour Théodore Roosevelt et a la charge d'enterrer les corps ; l'autre, un dangereux criminel, accompagné du glauque Dr Einstein, vient ajouter un cadavre à la bonne douzaine qui traînent dans la cave. Après avoir mis un terme, non sans difficulté, à ces macabres entreprises, Mortimer apprendra avec soulagement qu'il ne fait pas partie de la famille.

Commentaire

Classique de l'humour noir et de la comédie américaine, le film n'est pas un « pur » Capra. Tourné en un mois, juste avant l'incorporation du cinéaste et le début de la saga Pourquoi nous combattons, il révèle cependant son étonnant savoir-faire. Mais il vaut surtout par son sujet et les remarquables interprétations de Cary Grant (très près de l'autocaricature) et de l'inoubliable couple Raymond Massey – Peter Lorre.