En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amour de perdition

Amor de Perdição

Mélodrame de Manoel de Oliveira, avec António Sequeira Lopes (Simão), Cristina Hauser (Teresa), Elsa Wallenkamp (Mariana), António Costal (le maréchal-ferrant).

  • Scénario : Manoel de Oliveira, d'après le roman de Camilo Castelo Branco
  • Photographie : Manuel Costa e Silva
  • Décor : António Casimiro
  • Costumes : António Casimiro
  • Musique : Joao Paes, Haendel
  • Montage : Solveig Nordlund
  • Pays : Portugal
  • Date de sortie : 1978
  • Son : couleurs
  • Durée : 4 h 20

Résumé

Au début du xixe siècle, Simão et Teresa s'aiment, mais leurs familles se détestent. Teresa, séparée de Simão, se laisse lentement dépérir tandis que lui meurt en exil.

Commentaire

Ce film-fleuve reprend littéralement un classique de la littérature portugaise. Tout le texte y figure sous la forme de dialogues, de commentaires, de lettres. Oliveira exploite toutes les possibilités de relations d'un texte à l'image. Dans la scène du duel, les personnages décomposent leur action en tableaux vivants, en suivant à la lettre ce que leur indique une voix off qui décrit l'action. Ce film d'aspect abstrait est néanmoins très émouvant ; l'amour de Mariana pour Simão qui ne pense qu'à Teresa est déchirant. L'image privilégie les plans fixes et généraux et les pièces sont filmées comme une scène de théâtre, retournant par là à l'esthétique du muet. Les images, très belles, évoquent Griffith, Murnau, Dreyer. Le film d'une vie.