En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amadeus

Amadeus

Drame de Miloš Forman, avec Tom Hulce (Mozart), F. Murray Abraham (Antonio Salieri), Elisabeth Berridge (Constance Weber), Simon Callow (Emmanuel Schikaneder), Roy Dotrice (Leopold Mozart), Jeffrey Jones (Joseph II), Christine Ebersole (Catarina Cavalieri).

  • Scénario : Peter Shaffer, d'après sa pièce
  • Photographie : Miroslav Ondritchek
  • Décor : Patrizia von Brandenstein
  • Musique : Mozart
  • Montage : Nena Danevic
  • Pays : États-Unis
  • Date de sortie : 1984
  • Son : couleurs
  • Durée : 2 h 37
  • Prix : Oscar du meilleur film 1984

Résumé

Salieri revoit l'irruption de Mozart à la cour de Vienne… ou comment le talent, reconnu et fêté, découvre ses limites devant l'évidence du génie. Dans un mélange d'envie lucide et de haine désespérée, il multiplie les obstacles sur la route de son « rival » et finit, dans une apothéose de double jeu, par partager la naissance de ce Requiem qui marque la propre mort du divin Mozart.

Commentaire

Partant de la pièce de Peter Shaffer, Forman a mis sa technique et sa sensibilité au service d'une adaptation parfaitement cinématographique. Usant à merveille des décors naturels de Prague, sachant faire vivre la musique au rythme d'une vitalité prodigieuse, il donne un portrait non académique d'un homme certes traversé par la grâce, mais qui n'en reste pas moins d'une folle exubérance, ce que sa Correspondance nous avait appris. Et puis, par une magie supplémentaire, c'est le phénomène de la création qui devient soudain évident, compréhensible et accessible à tous : sur son lit de mort, Mozart dicte ses notes et, plus émerveillés encore que Salieri, nous les entendons, nous les saisissons avec lui dans ces instants uniques où le rêve devient réalité.