En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

éléphant

(latin elephantus, du grec elephas, -antos)

Éléphants
Éléphants

Grand mammifère (éléphantidé) herbivore à peau épaisse, aux membres en piliers, à la longue trompe nasale respiratoire, olfactive et prenante, aux incisives supérieures développées en défenses. (Deux espèces : l'éléphant d'Afrique, Loxodonta africana, et l'éléphant des Indes, Elephas indicus ; ordre des proboscidiens.)

HISTOIRE

Les Grecs découvrirent les éléphants durant la campagne d'Alexandre vers l'Inde : à l'époque hellénistique, ces animaux furent employés dans toutes les armées royales, même en Égypte, où les Ptolémées devaient se contenter des éléphants africains, considérés comme inférieurs aux éléphants d'Asie. Les Romains durent en affronter lors des guerres de Pyrrhos et des combats contre Carthage (passage des Alpes par Hannibal). Après quelques difficultés, ils surent les vaincre, mais ils les craignaient assez pour en interdire l'élevage aux rois séleucides lors du traité d'Apamée.

ZOOLOGIE

Haut de 2 à 4 m et pesant jusqu'à 7 t, l'éléphant est le plus grand animal terrestre actuel. Le groupe des éléphants comprend des formes préhistoriques, aujourd'hui disparues, comme les mastodontes ou les mammouths. Il n'est plus représenté que par deux espèces, l'une en Afrique, l'autre en Asie, toutes deux menacées d'extinction en raison de la destruction de leur habitat. En outre, bien que le commerce international de l'ivoire soit interdit depuis 1989, le braconnage que subissent les éléphants d'Afrique est difficile à faire cesser. Par ailleurs, la concentration de certaines populations sauvages sur des aires limitées (parcs nationaux ou réserves) pose des problèmes de gestion.

Les deux espèces d'éléphants

L'éléphant d'Afrique (Loxodonta africana), le plus gros, est représenté par deux sous-espèces : l'éléphant de savane (L. a. africana), et l'éléphant de forêts (L. a. cyclotis).

L'éléphant d'Asie (Elephas indicus), connu par trois sous-espèces géographiques (au Sri Lanka, en Indochine et à Sumatra), est domestiqué ; il est devenu rare à l'état sauvage. Il se distingue de l'éléphant d'Afrique par sa taille inférieure, ses oreilles réduites, ses défenses plus courtes et absentes chez les femelles, et son dos bombé.

La gestation est de 22 mois chez l'éléphant d'Afrique et de 28 mois chez l'éléphant d'Asie. La femelle met bas un seul petit tous les 3 à 4 ans. La longévité peut atteindre 80 ans.

Caractères particuliers

Les pattes des éléphants sont rectilignes et massives. Les bouts des doigts sont enfermés dans une coque fibreuse et reposent sur un énorme coussinet antidérapant. Les os du crâne, allégés, sont creusés de vastes cavités remplies d'air (os pneumatisés) : cette particularité compense l'énorme poids des défenses (incisives supérieures). Le cerveau est très développé et les zones impliquées dans la mémoire sont très étendues.

La peau des éléphants, presque nue, est rugueuse et très épaisse, ce qui est à l'origine de leur ancien nom de pachydermes (du grec pakhus, épais, et derma, peau). De gros poils élastiques ornent le bout de la queue. Les oreilles, qui comportent beaucoup de vaisseaux sanguins, sont utilisées comme surface de refroidissement.

Les éléphants ne possèdent que 6 dents (2 incisives [les défenses] et 4 molaires). Les molaires, à croissance continue, sont remplacées 6 fois au cours de la vie. Lorsque leurs dernières dents sont usées, les vieux éléphants sont condamnés à mourir de faim.

Si la vue est médiocre, l'ouïe est fine et l'odorat d'autant plus subtil que l'animal possède des narines orientables, grâce à sa trompe. Celle-ci est formée à partir du nez et de la lèvre supérieure. Très innervée et vascularisée, pourvue d'une musculature permettant des mouvements dans toutes les directions, elle assure des fonctions très variées. Outre la conduction de l'air et l'olfaction, elle permet aussi l'aspiration de l'eau (jusqu'à cinq litres en une prise, pour boire ou se doucher), la pulvérisation de poussière, les mouvements puissants (pour asséner un coup ou arracher un arbre) ou, au contraire, ceux d'une délicatesse extrême (caresses, cueillette d'un rameau…). La trompe se termine par des lobes (2 chez l'éléphant d'Afrique, formant une « pince », 1 seul chez l'éléphant d'Asie), d'une grande sensibilité.

Mode de vie et comportement

Marchant à une vitesse de 7 km/h, les éléphants sont, en comparaison de leur taille, des animaux agiles qui peuvent trotter, charger à plus de 40 km/h, escalader des pentes raides et nager avec aisance. Ils prennent des bains de boue ou bien s'aspergent de poussière pour protéger leur peau des parasites.

La nourriture comme la boisson sont portées à la bouche par la trompe. Les éléphants consomment tous les jours quelque 200 kg d'herbes, de feuillages, de fruits et d'écorce, auxquels il faut ajouter 150 l d'eau employés pour la boisson ou les douches.

Le plan de base de l'organisation sociale est le clan matriarcal, composé d'une femelle et de sa descendance. Chez l'éléphant d'Afrique, les troupes, composées de femelles et de jeunes, sont menées par une femelle âgée ; chez l'éléphant d'Asie, cette structure comprend en outre un grand mâle. Dans les deux espèces, les jeunes mâles, dès qu'ils sont capables de se reproduire (entre 11 et 18 ans), s'organisent en troupes de célibataires. Les vieux mâles vivent en solitaires.

La communication entre individus comprend des signaux olfactifs, visuels (où les mouvements des oreilles jouent un rôle important), tactiles (caresses de la trompe) et auditifs (barrissements et émission d'infrasons perceptibles jusqu'à 2 km de distance).