En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

école lombarde

La chartreuse de Pavie
La chartreuse de Pavie

École artistique de la Lombardie.

BEAUX-ARTS

Architecture

Un grand nombre d'églises de Lombardie datent des xie et xiie s. (réfection de S. Ambrogio de Milan vers 1100). De bonne heure apparaissent certains traits caractéristiques : façades assez lourdes, galerie d'arcades prenant place sous le pignon dans les églises de Pavie, de Côme, de Bergame, décoration sculptée riche en animaux fantastiques. Au xive s., l'architecture et la sculpture gothiques sont représentées par les Campionesi (artistes originaires de Campione, à l'E. du lac de Lugano), qui travaillent à Bergame, Milan, Crémone. Au xve s., les conceptions de l'architecture nouvelle sont introduites à Milan par Filarete, disciple exubérant de Brunelleschi, qui précède Bramante. L. Leoni et P. Tibaldi y représentent le maniérisme au siècle suivant.

Peinture

Foppa, qui domine la seconde moitié du xve s., apparaît comme le fondateur de la première école milanaise. Bramante, l'architecte peintre, Bramantino, son élève, et Ambrogio Bergognone appartiennent à la nouvelle école de Milan, marquée par la subtilité et le réalisme de Léonard de Vinci, auxquels font écho Boltraffio, Cesare da Sesto, Luini, A. Solario, etc. À la fin du xvie s., une équipe brillante de peintres (G. B. Crespi, Morazzone, Procaccini, Daniele Crespi) applique les règles édictées par la Contre-Réforme. Au xviiie s. se détache le réalisme de Ghislandi et de Ceruti.