En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

train à grande vitesse

Écorché d'une motrice de T.G.V.
Écorché d'une motrice de T.G.V.

Train électrique destiné à circuler en service commercial à des vitesses au moins égales à 250 km/h, sur des lignes spécifiquement construites à cet effet.

CHEMIN DE FER

S’ils sont conçus pour circuler à des vitesses d’au moins 250 km/h sur des lignes spécifiques, les trains à grande vitesse n’en sont pas moins aptes à poursuivre leur parcours sur des lignes classiques, souvent aménagées pour permettre leur circulation à 200 ou 220 km/h.

Ce sont en général des trains destinés au transport des voyageurs, mais il existe quelques trains à grande vitesse équipés pour les transports postaux ; par ailleurs, des trains à grande vitesse destinés au fret (colis) sont à l’étude, notamment pour des transports au départ ou à destination des aéroports.

Les trains à grande vitesse sont des rames automotrices indéformables (sauf en atelier), composés, au moins dans les premières générations (en Europe), de deux locomotives encadrant des voitures pour les voyageurs (« motorisation concentrée ») mais les rames des nouvelles générations sont plus souvent composées d’automotrices intercalées entre des remorques. (« motorisation répartie »). Les rames ne dépassant pas 200 m (8 à 10 voitures courtes) peuvent circuler couplées par deux.

Les trains à grande vitesse utilisés par la S.N.C.F. (et par les entreprises filiales Eurostar et Thalys, ainsi que par La Poste) sont des TGV construits par Alstom. Ceux utilisés par la Deutsche Bahn (Allemagne) sont des ICE, livrés par un consortium de constructeurs allemands menés par Siemens. Des trains à grande vitesse dérivant étroitement des TGV ont été livrés par Alstom à l’Espagne (« AVE »), qui utilise également des rames « Velaro » dérivant de l’ICE 3 allemand, et à la Corée du Sud (« KTX »). Depuis l’origine de la grande vitesse ferroviaire (1964), le Japon utilise des rames à grandes vitesse de construction locale appelées « Shinkansen » (comme les lignes qu’elles parcourent) : ces rames, à motorisation répartie, ont techniquement beaucoup évolué depuis quatre décennies et circulent maintenant à 300 km/h.