En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

traceur

Élément possédant un tel caractère distinctif (colorant, isotope, etc.). [Dans le cas d'un isotope, on dit aussi marqueur, radiotraceur, radio-indicateur ou traceur radioactif.]

Les traceurs en médecine

Ces substances introduites dans l'organisme permettent d'étudier un phénomène, une maladie ou une autre substance. Différents types de traceurs sont utilisés en médecine : substances radioactives pour des examens en médecine nucléaire (scintigraphie), désignées par l'expression de traceur radioactif ; substances fluorescentes pour réaliser des examens de laboratoire (immunofluorescence [utilisation d'anticorps fluorescents anti-immunoglobulines humaines pour mettre en évidence celles-ci sur des cellules examinées au microscope]).

Les traceurs radioactifs en médecine

Parce qu'elles sont radioactives, ces substances peuvent être facilement détectés par un dispositif approprié et leur trajet peut être suivi dans un tissu, un organe ou un organisme vivant

Les traceurs radioactifs sont introduits en très petites quantités dans un organisme afin d'y suivre leur répartition à des fins expérimentales, biologiques ou diagnostiques. Ils présentent l'avantage, à la différence de beaucoup de traceurs non radioactifs, de ne pas perturber le métabolisme étudié en raison des infimes quantités nécessaires.

Un traceur radioactif peut être un radioélément simple ou une molécule plus complexe dont l'un des atomes est radioactif. Selon ses propriétés physiques ou chimiques, il permet d'explorer des phénomènes aussi différents que l'utilisation du glucose par les cellules cérébrales, la fonction de la pompe cardiaque ou le développement de cellules cancéreuses.

L'évolution actuelle des techniques en médecine nucléaire conduit à l'utilisation de traceurs de plus en plus spécifiques. Ainsi, la recherche de petites tumeurs bénignes ou malignes utilise des traceurs susceptibles de se fixer sur des récepteurs particuliers présents sur la membrane des cellules à identifier ; d’autres traceurs sont capables de se substituer à des molécules participant à un métabolisme donné.

Les traceurs radioactifs appartiennent à deux grandes familles, les émetteurs à photon unique pour lesquels on utilise les gamma-caméras classiques et les émetteurs de positons qui nécessitent des détecteurs plus spécialisés et de disponibilité plus restreinte.

Autres utilisations des traceurs radioactifs

La technique des traceurs radioactifs a reçu de nombreuses applications en raison de la facilité et de la grande sensibilité de la détection du rayonnement émis par l'isotope, qui peut être ainsi employé en quantité assez faible pour ne pas perturber le milieu étudié. Les traceurs radioactifs sont notamment utilisés : en biologie (biologie végétale, biochimie, physiologie, pharmacocinétique) ; en hydrologie (étude des cours d'eau et eaux souterraines) ; dans l'industrie (mesure des débits, recherche des fuites, étude de l'usure des pièces).