En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

titane

(latin scientifique titanium, du grec titanos, chaux)

Élaboration du titane
Élaboration du titane

Métal habituellement tétravalent, dont les propriétés rappellent celles du silicium et de l'étain. (Élément chimique de symbole Ti.)

  • Numéro atomique : 22
  • Masse atomique : 47,90
  • Point de fusion : 1 660 °C
  • Masse volumique : 4,54 g/cm3

À l'état compact, le titane est un métal blanc brillant, très dur, qui s'oxyde superficiellement à froid, se combine à chaud aux halogènes et à l'azote, et est attaqué par les acides chlorhydrique et nitrique. Son oxyde TiO2, l'anhydride titanique, est employé, sous le nom de « blanc de titane », comme pigment et comme revêtement d'électrodes de soudage, constituant de céramiques réfractaires, revêtement de sols. On extrait le titane de l'ilménite FeTiO3 et du rutile TiO2. Dans le procédé Kroll, on fait passer un courant de chlore sur le minerai chauffé en présence de carbone. Le tétrachlorure de titane ainsi obtenu est alors réduit par du magnésium fondu, sous vide ou sous gaz inerte. Le métal obtenu se présente sous forme d'éponge et doit être refondu au four électrique.

Le titane est devenu un matériau de plus en plus utilisé dans l'industrie grâce à la combinaison de trois propriétés intéressantes : faible masse volumique, excellente résistance à la corrosion et caractéristiques mécaniques élevées des alliages. Les industries qui ont le plus bénéficié de ce développement concernent le domaine aérospatial (50 % du tonnage consommé en Europe : organes de réacteurs, réservoirs cryogéniques, capsules spatiales) et celui des industries chimiques (anodes pour l'électrolyse, échangeurs thermiques, etc.). Le titane intervient aussi comme élément d'addition dans des alliages. Le carbure de titane constitue l'élément actif de divers alliages réfractaires pour ailettes de turbines ou outils de coupe.