En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

synonymie

(latin synonymia, du grec sunônumia)

Relation qu'entretiennent entre eux divers termes ou expressions ayant le même sens ou un sens voisin.

De manière idéalisée, la synonymie pourrait être définie comme une relation qui s'établit entre des formes linguistiques différentes (plusieurs signifiants) en vertu de leur identité sémantique (un seul signifié). On se trouverait alors en présence d'un phénomène qui entre en contradiction avec le principe d'économie qui régit le système de la langue ; c'est pourquoi, dans cette perspective, il est traditionnellement admis que les « vrais » synonymes n'existent pas ; tout au plus parlera-t-on de mots ou expressions qui ont un sens voisin. Mais ce serait oublier quelques propriétés essentielles du fonctionnement linguistique. Tout d'abord, la langue n'est pas un tout homogène ; ainsi tolère-t-elle l'existence de « sous-systèmes » comme les nomenclatures scientifiques qui, bien souvent, proposent de véritables équivalents pour des termes empruntés aux nomenclatures populaires (c'est le cas de la botanique, de la zoologie, etc.). De même, et sans qu'il s'agisse d'une création artificielle, les usages sociaux déterminent des conditions d'échange qui sont marquées par l'emploi de formes spécifiques : tout en ayant exactement le même sens, les phrases On m'a volé ma voiture et On m'a piqué ma bagnole ne seront pas utilisées dans les mêmes circonstances ni parfois par les mêmes personnes. On dira donc qu'il y a synonymie entre voler et piquer, voiture et bagnole, en remarquant toutefois que cette relation n'est fondée que sur l'identité de la dénotation des termes en question et qu'elle laisse intactes leurs différences sur le plan connotatif. Enfin, le sens des mots ou expressions de la langue dépend essentiellement des contextes dans lesquels ils apparaissent et, dans ce cadre, il est souvent possible de pratiquer des substitutions qui n'affectent pas le sens d'un énoncé. Ainsi, dans Paul a compris le sens de l'énigme, comprendre a pour substitut saisir, alors que dans Cet appartement comprend trois pièces, comprendre peut être remplacé par comporter. Dans ce cas, les équivalents synonymiques jouent un rôle essentiel dans l'identification des divers sens d'un terme donné et sont systématiquement exploités dans la description lexicographique.