En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

suspension

Suspension d'automobile
Suspension d'automobile

Ensemble des organes qui assurent la liaison entre un véhicule et ses roues, transmettent aux essieux le poids du véhicule et servent à amortir les chocs dus aux inégalités de la surface de roulement.

TECHNIQUE

Automobile

La suspension d'une automobile comporte en série les pneumatiques et des ressorts. Après les ressorts à lames, dont les extrémités sont reliées, directement ou non, au châssis, on utilise de plus en plus les ressorts en hélice, dont on amortit les oscillations au moyen d'amortisseurs hydrauliques. Dans certains véhicules, le deuxième étage de suspension est également pneumatique. Pour les véhicules industriels, on se sert d'un fluide sous pression fourni par un compresseur et, sur certaines voitures de tourisme, d'un système oléopneumatique. Enfin, on a largement utilisé les propriétés élastiques d'une barre encastrée travaillant en torsion. Ces barres de torsion demeurent d'un emploi étendu. Pour la suspension avant à roues indépendantes, la tendance actuelle est de se tourner vers la suspension dite à jambes élastiques McPherson.

Chemin de fer

La suspension la plus simple est celle des wagons à essieux, qui utilise uniquement des ressorts à lames. Les wagons lourds sont montés sur bogies de construction simple, permettant d'augmenter le nombre des essieux (donc la masse totale du véhicule) et facilitant l'inscription en courbe. Les voitures à voyageurs sont équipées de bogies à deux étages de suspension assurés par des ressorts en hélice, souvent doublés d'amortisseurs, et parfois par des barres de torsion. La suspension pneumatique est également utilisée pour certains véhicules ferroviaires.

Cycles et motocycles

Les motocyclettes sont généralement dotées, à l'avant, d'une fourche télescopique munie d'amortisseurs hydrauliques, et, à l'arrière, d'un bras oscillant articulé à la base du cadre.