En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

stratosphère

Structure de l’atmosphère
Structure de l’atmosphère

Zone de l'atmosphère d'une planète située au-dessus de la troposphère et caractérisée par une croissance de la température avec l'altitude. (La stratosphère terrestre s'étend, en moyenne, entre 12 et 50 km d'altitude. Elle doit son nom à l'existence de courants essentiellement horizontaux [disposition en strates]. Elle renferme la quasi-totalité de l'ozone atmosphérique.)

La température croît lentement dans les 20 à 35 premiers kilomètres puis plus rapidement en raison de l'absorption du rayonnement solaire par l'ozone (O3). La couche d'ozone est en effet répartie entre 15 et 40 km, avec un maximum vers 25 km. C'est l'ozone qui est responsable de la remontée des températures observée dans la stratosphère, car il absorbe les rayons ultraviolets présents dans la lumière solaire. Cette propriété lui confère également un rôle protecteur vis-à-vis des êtres vivants, les ultraviolets étant destructeurs et cancérigènes.

La stratosphère, limpide et sèche (l'hygrométrie y est celle du Sahara), est traversée de vents rapides que l'on nomme les courants-jets, mais cette circulation est bien plus régulière que celle de la troposphère. Mauvaise conductrice de l'électricité, la stratosphère constitue le diélectrique du condensateur responsable des phénomènes électriques qui impliquent l'ionosphère et le sol, jouant le rôle d'armatures dans cette analogie.