En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

secteur

(latin sector, de secare, diviser)

Division des activités économiques qui tient compte de la nature de l'activité ou des biens produits.

ÉCONOMIE

Le secteur primaire regroupe les activités fondées sur l'exploitation d'une ressource naturelle : l'agriculture, la pêche, l'exploitation minière et forestière ; le secteur secondaire concerne les activités de transformation des matières premières, les activités industrielles ; le secteur tertiaire concentre les activités transactionnelles, qui fournissent des services (commerce, administration, banque, assurance,enseignement, transports, etc.). On appelle parfois tertiaire supérieur les activités tertiaires nécessitant une main-d'œuvre hautement qualifiée : activités de recherche, de commandement, soins hospitaliers, par exemple.

Cette typologie, proposée en 1934 par Allan Fisher, économiste australien, est une classification des activités économiques, elle permet des comparaisons internationales concernant la répartition du produit intérieur brut (P.I.B.) et de la population active.

L'économiste britannique Colin Grant Clark a étudié dans l'entre-deux-guerres la répartition du revenu national et sa relation avec l'évolution des grands secteurs d'activité. Quand une société se développe, la part du secteur primaire tend à diminuer au profit du secteur secondaire. Puis les gains de productivité des deux secteurs, primaire et secondaire, libèrent de la main-d'œuvre et contribuent à rendre prépondérant le secteur tertiaire. À ce stade, l'économie d'un pays passe à une situation postindustrielle, caractéristique des pays développés. Ainsi, en 2004, le secteur tertiaire représentait 86 % du P.I.B. au Luxembourg, 76 % en France. Une large part de la richesse des pays émergents ou en transition est fournie par le secteur secondaire : 46 % en 2004 en Chine, par exemple. Dans les pays en développement, le secteur agricole reste prépondérant, contribuant au P.I.B. pour environ 60 %.