En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

races animales

Population animale résultant, par sélection, de la subdivision d'une même espèce et possédant un certain nombre de caractères communs transmissibles d'une génération à la suivante.

ÉLEVAGE

Il existe un grand nombre de races chez les espèces domestiques et les animaux d'élevage. Chez les bovins, par exemple, on distingue des races laitières et des races de boucherie, mais aussi des races mixtes et des races « rustiques ».

On appelle individu de race pure tout végétal ou tout animal qui descend de parents appartenant à la même race. L'élevage en race pure a pendant longtemps été considéré comme la seule méthode d'utilisation des reproducteurs permettant l'adaptation parfaite d'une population animale à des conditions du milieu déterminées. Il a été à la base de l'organisation de l'élevage dans à peu près tous les pays ; toutefois, depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, on assiste à une extension progressive des croisements dans toutes les espèces, et notamment en aviculture et en production porcine. En effet, les animaux croisés présentent généralement de meilleurs performances et une meilleure condition physique que ceux de race pure – on parle de vigueur hybride, ou hétérosis.

Actuellement, un petit nombre de races dominent les populations d'élevage. Ainsi, en France, sur la trentaine de races bovines actuelles, trois représentent les trois quarts du cheptel : la première est laitière (prim'Holstein), la deuxième est mixte (normande), la troisième est une race à viande (charolaise) ; en revanche, une dizaine de races, aux effectifs réduits, pourraient disparaître. Des mesures sont en cours d'application pour sauvegarder les races d'élevage et les cultivars en voie d'extinction.