En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le pré aux Clercs

Autrefois, prairie voisine de Paris qui occupait l'emplacement limité aujourd'hui par la Seine et les rues Mazarine, Saint-Dominique et de Bourgogne.

HISTOIRE

Ce célèbre clos était, depuis le Moyen Âge, un des endroits les plus animés de Paris. Enclavé dans le territoire de l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés, il s'étirait le long des berges de la Seine. Les écoliers avaient pris l'habitude de venir s'y délasser, ce qui n'était pas du goût des religieux, qui supportaient mal l'intrusion permanente de la jeunesse estudiantine. Cela entraînait de nombreuses bagarres, parfois sanglantes. On eut donc recours à l'autorité du pape pour régler ces différends et, en 1215, un accord fut conclu entre l'Université et l'abbaye : le pré fut partagé en deux parcelles distinctes. Toutefois, le recteur de l'Université venait chaque année, à Pâques, reprendre possession de ses terres.

Aux xvie et xviie s., ce clos servit de cadre à de nombreux duels, mais également de terrain de chasse. Une partie de ce clos fut achetée par la reine Margot, qui y aménagea un véritable parc. Celui-ci, transformé et loti après sa mort (1615), devint le « noble faubourg Saint-Germain ».