En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

province

(latin provincia)

Pays conquis par Rome hors de l'Italie, administré par un gouverneur romain.

ANTIQUITÉ

Les premières provinces romaines furent la Sicile (227), la Sardaigne-Corse (227), les Espagnes Citérieure et Ultérieure (197). Pays conquis, la province subit un gouvernement militaire où le gouverneur détient l'imperium. Son statut est réglé par la lex provinciae, qui fixe la condition des provinciaux (cités libres, municipes, cités sujettes) et leurs obligations fiscales, notamment le stipendium, ou tribut, levé sur les cités sujettes. À l'origine, c'est le sénat qui attribue les provinces aux magistrats en fonction (consuls, préteurs) ou prorogés (proconsuls, propréteurs). En 27 avant J.-C., Octavien partagea les provinces en deux catégories :
1° les provinces sénatoriales, pacifiées et donc sans garnison, gouvernées par des proconsuls ou des propréteurs sénatoriaux, choisis par le sénat ; deux provinces seulement sont consulaires, l'Afrique et l'Asie ;
2° les provinces impériales, où la présence de troupes est nécessaire. Elles sont gouvernées par des legati pro praetore, de rang sénatorial. D'autre part, des provinces lointaines ou mal soumises sont confiées à des procurateurs de rang équestre. L'Égypte est gouvernée par un préfet impérial.

Dioclétien (284-305) divisa l'Italie elle-même en provinces et supprima la distinction entre provinces sénatoriales et impériales. Il augmenta leur nombre et les regroupa en douze diocèses ; les gouverneurs, ou rectores, n'étaient plus que des magistrats civils. Quant aux pouvoirs militaires, ils étaient remis à des duces.