En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

plutonium

(de la planète Pluton)

Élément chimique (Pu) de numéro atomique 94, dont on connaît une quinzaine d'isotopes, tous radioactifs.

PHYSIQUE

Le plutonium 239, élément radioactif de période 24 390 ans, a été obtenu en 1941 par G. T. Seaborg et E. M. McMillan, en bombardant de l'uranium 238 avec des neutrons, ce qui produit une réaction donnant successivement de l'uranium 239, du neptunium 239 et du plutonium 239. Aisément fissile, il est utilisé dans les centrales nucléaires (combustible mox) et dans l'armement nucléaire. Le plutonium récupéré après retraitement des combustibles usés peut être utilisé soit comme combustible dans certains réacteurs (mélangé à de l'uranium appauvri), soit, sous certaines conditions de combustion de l'uranium enrichi en réacteur, pour réaliser des explosifs nucléaires.

MÉDECINE

La toxicité du plutonium est extrême, puisque sa dose létale est de l'ordre du microgramme.

L'utilisation du plutonium dans les installations nucléaires civiles et militaires expose au risque de contamination en cas d'accident. La contamination par inhalation d'oxyde de plutonium est la plus dangereuse car elle entraîne la fixation de ce corps dans le tissu pulmonaire. Elle nécessite un traitement immédiat, fondé sur l'administration, par inhalation et par injection intraveineuse, d'acide diéthylène-triamino-pentacétique (DTPA). Cette substance forme avec le plutonium un complexe, qui est éliminé dans les urines.

Le plutonium 238 est utilisé dans certains stimulateurs cardiaques.