En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

pâte à papier

Fabrication industrielle du papier
Fabrication industrielle du papier

Matière fibreuse, le plus souvent d'origine végétale, destinée à la fabrication du papier ; au cours de cette fabrication, la même matière, mise en suspension fibreuse et additionnée d'éventuelles charges.

INDUSTRIE DU PAPIER

En Europe et en Amérique du Nord, la presque totalité de la pâte à papier est obtenue à partir des bois résineux ou feuillus. La fabrication consiste à séparer les fibres, liées entre elles dans le végétal par de la lignine et des hémicelluloses, et à éliminer ces deux constituants tout en sauvegardant la cellulose qui, dans la fibre du bois, est présente à 50 % environ.

On distingue les pâtes à haut rendement (86 à 93 %), obtenues essentiellement par des moyens mécaniques, les pâtes à bas rendement (46 à 55 %), dites chimiques, car on cuit le végétal sous pression à l'aide de liqueurs chimiques pour dissoudre lignine et hémicelluloses, enfin les pâtes à moyen rendement (60 à 75 %), dites pâtes mi-chimiques, obtenues par une action chimique ménagée suivie d'un traitement mécanique pour désintégrer les copeaux. Les pâtes chimiques écrues sont blanchies en plusieurs stades pour ménager la cellulose (chloration, traitement alcalin, oxydation à l'ozone ou aux hypochlorites). Les pâtes mécaniques et mi-chimiques sont simplement traitées par oxydation ou/et par traitement alcalin.

La production mondiale de pâte à papier est de l'ordre de 192 Mt. Les États-Unis viennent largement en tête avec une production de 51 millions de tonnes, devant le Canada et la Chine , fournissant, respectivement 22 et 20Mt. La France vient au 13erang, avec une production de l'ordre de 2,3 Mt.