En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ours

(latin ursus)

Ours brun
Ours brun

Mammifère carnivore (ursidé), à denture peu spécialisée, queue courte et marche plantigrade.

Les ours forment la famille des ursidés, dans laquelle on classe également le grand panda, et qui comporte les plus imposants des carnivores terrestres : l'ours blanc et le kodiak. Une espèce européenne aujourd'hui éteinte, l'ours des cavernes (Ursus spelaeus), fut chassée et vénérée par les néandertaliens.

L'ours brun et l'ours polaire

L'ours brun (Ursus arctos) possède une aire de répartition très vaste, de l'Asie à l'Europe, où il ne subsiste que quelques populations résiduelles fortement menacées. Il est aussi présent sur le continent américain avec deux sous-espèces, le grizzli du Canada et de l'Alaska, qui peut peser plus de 300 kg, et le kodiak, l'ours géant d'Alaska, qui peut approcher les 800 kg. L'ours noir, ou baribal (Ursus americanus), plus petit, est l'attraction des parcs nationaux aux États-Unis.

L'ours blanc, ou ours polaire (Thalarctos maritimus), qui peut dépasser 2,50 m de long et peser jusqu'à 700 kg, vit dans les régions arctiques où il mène une existence largement aquatique, se nourrissant de phoques et de poissons ; il parcourt également la toundra et chasse toutes sortes d'animaux, des rennes aux lemmings.

Les autres ours

L'ours malais (Helarctos malayanus) et l'ours lippu (Melursus ursinus) fréquentent les forêts du Sri Lanka et de l'Inde, se nourrissant d'insectes (fourmis, termites) et de fruits. L'ours à collier (Ursus thibetanus), des forêts d'Asie, reconnaissable à la tache blanche en forme de Y sur sa poitrine, est un excellent grimpeur. Seule espèce représentée au sud de l'équateur, l'ours à lunettes (Tremarctos ornatus), au bord de l'extinction, vit dans les Andes, où il se nourrit de cactus et de fruits de palmier.

Le grand panda, ou panda géant (Ailuropoda melanoleuca), ne survit à l'état sauvage qu'à l'est du plateau tibétain, en Chine. Ses dents carnassières sont devenues larges et plates, adaptées au broyage des végétaux. Il passe environ 14 heures par jour à avaler d'énormes quantités d'une seule espèce de bambou, qu'il saisit à l'aide d'un « pouce » (excroissance d'un os du poignet qui fait office de sixième doigt).