En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

mazdakisme

Le mazdakisme, doctrine qui mit un moment en péril tout l'empire sassanide, prêchait surtout une répartition équitable des richesses entre les hommes ; ce point, davantage que le retour au zoroastrisme primitif, fut à l'origine de son succès.

Son message, lancé dans une société par essence inégalitaire, trouva aussitôt un grand écho auprès des paysans et des déshérités de l'Empire. En outre, le mazdakisme bénéficia, du moins à ses débuts, de la complicité du chah Kavâd ; celui-ci, espérant dompter le clergé et limiter les prétentions des nobles, donna libre cours au mouvement populaire. Sous son règne (499-531), les mazdakistes mettant en pratique leurs idées de justice sociale dépouillèrent les riches, dont les biens furent partagés au même titre que l'eau, le feu et les pâturages. Vers 529, le mouvement mazdakiste, condamné par les zoroastriens et les chrétiens, combattu par les nobles et le haut clergé, succomba à la terrible répression ordonnée par son ancien protecteur, Kavâd ; il entra alors dans la clandestinité, avant de disparaître au début de l'époque islamique.