En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le manifeste des 121

Déclaration signée par cent vingt et un intellectuels français pour dénoncer la guerre d'Algérie (septembre 1960).

Le manifeste des 121 fut publié en septembre 1960, au moment du procès du réseau Jeanson de soutien au Front de libération national algérien. De son vrai titre Déclaration sur le droit à l'insoumission dans la guerre d'Algérie, il dénonçait la guerre d'Algérie et « l'armée qui entretient ce combat criminel et absurde », en proclamant le droit à l'insoumission : « N'y a-t-il pas des cas où le refus de servir est un devoir sacré, où la ''trahison''signifie le respect courageux du vrai ? […] Nous respectons et jugeons justifié le refus de prendre les armes contre le peuple algérien. Nous respectons et jugeons justifiée la conduite des Français qui estiment de leur devoir d'apporter aide et protection aux Algériens opprimés au nom du peuple français. »

Parmi les cent vingt et un écrivains, journalistes, philosophes, professeurs et artistes signataires du manifeste, on peut citer Simone de Beauvoir, André Breton, Alain Cuny, Danièle Delorme, Marguerite Duras, Jérôme Lindon, Alain Resnais, Jean-François Revel, Françoise Sagan, Jean-Paul Sartre, Simone Signoret, Claude Simon, François Truffaut, Tristan Tzara, Vercors, Pierre Vidal-Naquet… La publication du manifeste fut immédiatement interdite, ainsi que les films ou pièces de théâtre des signataires ; parmi ces derniers, ceux qui travaillaient pour l'Éducation nationale furent révoqués, tel le mathématicien Laurent Schwarz, qui perdit son poste à l'École polytechnique.

Pour en savoir plus, voir l'article guerre d'Algérie.