En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

lois agraires

Ensemble de mesures prises, en particulier dans l'Antiquité classique, pour résoudre les problèmes posés par l'accès à la propriété du sol des classes rurales pauvres.

HISTOIRE

En Grèce, il n'y a pas eu de lois agraires à proprement parler mais des réformes favorables à la paysannerie pauvre en lutte contre une aristocratie rurale puissante. Solon, en 594 avant J.-C., favorisa le morcellement des terres comme le firent par la suite Pisistrate et Périclès. La petite propriété se développa, mais ces réformes furent passagères et les luttes agraires se poursuivirent jusqu'à la conquête romaine (146 avant J.-C.).

À Rome, les lois agraires ne concernèrent que le domaine public (ager publicus) qui était tombé aux mains des grands propriétaires au détriment de la classe rurale moyenne. Les Gracques tentèrent de restaurer la petite propriété ; leur réforme se solda par un demi-échec. Malgré les efforts, entre autres, de Sulla et César, la législation agraire, dont le but était de maintenir une classe moyenne de petits propriétaires, se heurta non seulement à la résistance des grands possédants, mais aussi à la réticence de la plèbe urbaine, peu désireuse de quitter la ville pour s'installer à la campagne où l'attendait une vie plus rude.