En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

levier

Les trois types de leviers
Les trois types de leviers

Barre rigide que l'on bascule autour d'un point d'appui pour soulever des fardeaux.

PHYSIQUE

On distingue trois sortes de leviers, suivant les positions relatives de l'axe de rotation (autrement dit, du point d'appui) et des points d'application des forces motrice et résistante. Dans les leviers du premier genre (ou inter-appuis), l'axe est situé entre les forces motrice et résistante (exemple : la barre à mine, la pince universelle, le pied-de-biche). Dans les leviers du deuxième genre (ou inter-résistants), l'axe est situé à l'extérieur des deux forces, du côté de la force résistante (exemple : la brouette, le casse-noix). Dans les leviers du troisième genre (ou inter-moteurs), l'axe est situé à l'extérieur des deux forces, du côté de la force motrice (exemple : la pince à sucre). La distance du point d'application de chaque force à l'axe de rotation est le bras de levier de la force. Un levier est en équilibre quand la somme algébrique des moments des forces appliquées (produits des intensités des forces par leurs bras de levier) est nulle. Un levier permet ainsi d'équilibrer des forces d'intensité très différente en jouant sur les bras de levier. La théorie du levier a été établie dès le iiie s. avant J.-C. par Archimède qui, selon la légende, se serait exclamé : « Donnez-moi un point d'appui et je soulèverai le monde ! »