En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

hématurie

Émission d'urines contenant du sang.

MÉDECINE

Une hématurie peut être macroscopique, décelée par le patient lui-même, dont l'urine est de couleur rouge, rosée ou brune et contient parfois des caillots sanguins. Elle peut aussi être microscopique : l'urine est alors de couleur normale, le sang n'étant décelé qu'à l'examen microscopique. Certaines colorations rouges ou orangées de l'urine ne sont cependant pas des hématuries mais sont liées à l'ingestion de betteraves ou à celle de certains médicaments. Une hématurie est dite initiale quand le saignement survient au début de la miction ; terminale quand le saignement apparaît en fin de miction ; totale quand toutes les urines sont colorées.

Les maladies les plus fréquentes à l'origine d'une hématurie sont les infections urinaires (cystites), les tumeurs et papillomes de la vessie, les adénomes et les cancers de la prostate, les calculs du rein ou de l'uretère, les tumeurs du rein, les tuberculoses urinaires ou, plus exceptionnellement, certaines malformations vasculaires rénales. Généralement, une hématurie initiale révèle la présence d'une tumeur de la prostate ; une hématurie terminale, une maladie vésicale ; une hématurie totale, une atteinte rénale, surtout si elle s'associe à une colique néphrétique.

Diagnostic et traitement

Le diagnostic d'une hématurie repose sur un examen cytobactériologique des urines (E.C.B.U.), une urographie intraveineuse, une échographie rénale et vésicale. Si ces examens ne révèlent aucune anomalie, on recourt à une cystoscopie, à un scanner abdominopelvien, voire à une artériographie rénale. Le traitement consiste à soigner la maladie qui est à l'origine de l'hématurie.

MÉDECINE VÉTÉRINAIRE

L'hématurie essentielle des bovins(encore appelée « cystite hémorragique », « pissement de sang »), due à des causes mal connues, sévit à l'état enzootique dans le centre de la France.