En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

géographie sociale

Étude géographique des sociétés sous un angle sociologique.

Littéralement toute la géographe s’intéresse, directement ou indirectement, au social ; mais ce dernier terme prend souvent un sens restreint pour désigner ce qui n’est pas d’abord économique, voire politique, dans les relations entre les hommes. La plus ancienne utilisation connue de « géographie sociale » concernait l’œuvre d’Élisée Reclus et cette préoccupation reste présente dans toute la géographie française (Jean Brunhes). Mais c’est seulement dans les années 1980-1990 que s’autonomise un courant nommé « géographie sociale ». Dans le contexte de la fin des Trente Glorieuses, il s’intéresse à la géographie des « questions sociales » (chômage, logement, école, migrants, genres…). Marqué à l’origine par un héritage marxiste, il s’intéresse rapidement aux acteurs individuels et aux représentations collectives. Il se distinguait simultanément de la géographie classique et de l’analyse spatiale considérées toutes deux comme trop désocialisées. Aujourd’hui ces préoccupations se sont largement diffusées et il est devenu difficile de parler d’une géographie sociale autonome.

Pour en savoir plus, voir l'article géographie.